En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Inra Val de Loire - UR Amélioration, génétique et physiologie forestières

Site de l'UR AGPF de l'INRA

Équipe Physiologie moléculaire de la formation du bois

Équipe Bois
Page acceuil Eq BOIS

Les objectifs

L’équipe a pour objectif général le décryptage des mécanismes moléculaires impliqués dans la formation du bois et dans la définition de ses propriétés, chimiques et mécaniques, propriétés qui vont conditionner son utilisation future (bois matériau, bois énergie, emballage, pâte à papier, bioéthanol…). Celles-ci sont définies en grande partie par les propriétés intrinsèques des parois secondaires des cellules qui le composent (notamment ratio lignines/cellulose, angle des microfibrilles). Le modèle d’étude principal est le bois de tension de peuplier, bois de réaction formé lors de l’inclinaison des tiges, qui possède des propriétés mécaniques particulières permettant à l’arbre de réorienter ses axes. Ce modèle est intéressant pour comprendre la régulation de certains métabolismes comme la synthèse des lignines et de la cellulose, ou les mécanismes de mise en tension des microfibrilles de cellulose dans la couche G.

 

L’équipe développe une démarche de biologie intégrative avec 1) une approche transcriptomique de la formation du bois de tension et la sélection de gènes candidats expressionnels, 2) l’étude moléculaire et phénotypique de peupliers transgéniques modifiés pour l’expression de ces gènes candidats, 3) l’identification des interacteurs de ces gènes candidats (ADN, protéines, polysaccharides, autres molécules), 4) l’intégration des données expérimentales sous forme de réseaux biologiques.

 

Les objectifs de l’équipe à moyen terme :

  • Identifier des réseaux de régulation transcriptionnelle et post-transcriptionnelle impliqués dans la formation du bois, notamment via l’étude de certains facteurs de transcription et microARNs, et l’identification de leurs cibles moléculaires.
  • Établir des liens de causalité entre la modification de l’expression de gènes / la modification des propriétés du bois / l’utilisation potentielle de ce bois
  • Identifier les acteurs moléculaires responsables de la formation d’un gel dans la couche G des fibres de bois de tension, à l’origine des forces de tension

________________________________________________________________

Les espèces

Le peuplier est l’essence utilisée. La majeure partie des travaux est menée sur le clone INRA 717-1B4 (P. tremula x P. alba), apte à la transgénèse. Sont également utilisés de façon plus ponctuelle d’autres clones de peuplier (P. trichocarpa, P. deltoides x P. nigra)

________________________________________________________________

Mots clés additionnels

génomique fonctionnelle, interactome, réseaux de gènes, lignines, histologie moléculaire, immunoprécipitation de chromatine

________________________________________________________________

Responsables

Annabelle Déjardin (CR1, HDR) & Françoise Laurans (IR1)

________________________________________________________________

Les membres

Permanents : Gilles Pilate (DR1, HDR), Annabelle Déjardin (CR1, HDR), Jean-Charles Gaudin (CR1), Jean-Charles Leplé (CR1), Françoise Laurans (IR1), Nathalie Boizot (AI), Marie-Claude Lesage-Descauses(AI), Véronique Laine-Prade (TREx)

Non permanents : Camille Grand-Perret (CDD GENIUS)

 

________________________________________________________________

Les projets en cours de l’équipe