En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Inra Val de Loire - UR Amélioration, génétique et physiologie forestières

Site de l'UR AGPF de l'INRA

Matériel et méthodes

Afin de mettre en place ce logiciel permettant de prévoir les changements climatiques dans certaines zones, nous avons déterminé deux variables très importantes qui sont à la base de tout calcul.

  • ​​Variables liées au fonctionnement physiologique des végétaux (survie, croissance et reproduction)
  • Variables bioclimatiques (température moyenne, précipitations annuelles, périodes sèches)

Ces variables ont une combinaison identique pour toutes les espèces ce qui optimise la modélisation des aires actuelles pour un maximum d’espèces dans les contextes biogéographiques les plus variés.

En ce qui concerne les données de végétation c’est au total 132 références d’essences nord-américaines et 32 essences Européennes qui ont été sélectionnées afin d’apparaitre dans les calculs et d’être suivi lors de l’étude des changements climatiques.

Pour les variables climatiques c’est au total 19 variables bioclimatiques pré calculées et 2 variables synthétiques classiques (somme des degrés jours et bilan hydraulique annuel) qui sont prises en compte afin de résulter en un calcul précis des changements et dérèglements climatiques vécu par les essences présente dans un espace géographique. Pour chaque variable, l’amplitude de valeurs est divisée en cent classes de pas identique. Ces calculs et ces variables permettent également de définir une zone frontière pour l’espèce au-delà de laquelle elle ne peut subsister.

Carte variations

Pour exemple des calculs actuels, voici des cartes montrant les variations entre la période actuelle et l’année 2080.

On y retrouve la moyenne médiante, la moyenne haute et la moyenne basse et on peut y voir un large changement des zones d’habitat des essences actuellement présentes.