En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Inra Val de Loire - UR Amélioration, génétique et physiologie forestières

Site de l'UR AGPF de l'INRA

QuaSeGraine

Qu'est-ce que c'est?

Le projet QuaSeGraine (QUAlité et SElection de GRAINEs) se base sur la recherche autour de la qualité et de la sélection de graines de résineux à intérêt économique. Ce projet prend place en fonction de la structure des vergers et de facteurs environnementaux. C’est en répondant à l’appel à projet CASDAR 2014 ayant pour intitulé « semences et sélection végétale : une offre variétale pour les systèmes de culture de demain » que le projet est né. QuaSeGraine est subventionné de moitié par le CTPS (Comité Technique Permanent de la Sélection) qui associe tous les partenaires de la filière des variétés et des semences, ainsi que des représentants des consommateurs et des organisations environnementales

État du Douglas

Sur les 14.9 millions d’hectares de la forêt française 235000 sont exclusivement du Douglas vert dont l’essentiel date de 1960. La maturité des arbres arrivant à terme, il faudrait renouveler 15000 hectares par an d’ici à vingt ans. Les vergers à graine sont une solution pour ce repeuplement. Ceux-ci sont massivement implantés dans les Midi-Pyrénées où les Douglas n’existaient pas jusqu’à très récemment. L’apparition de peuplement remet en cause l’impossibilité de croisement et demande l’évaluation de cette « pollution génétique » afin d’en tirer les conséquences.

Enjeux

Il est bien connu que, dans la nature, les arbres ne fleurissent et ne fructifient pas tous en même temps et effectuent ces opérations sur une durée indéterminée. Cela crée une fluctuation dans la qualité et la quantité de production de semences (graines). Il y a également une mauvaise gestion des vergers à graines et des vergers de familles et de clones sélectionnés car bien qu’étant sous la gestion humaine, les arbres ne sont ni synchronisés ni florifères tous les ans. De plus, il existe un risque de mélange des espèces dut à l’implantation des vergers à coté de population de la même espèce ce qui fait perdre en qualité les récoltes.
Actuellement, la maturation des graines n’est pas complète. Le développement de l’embryon zygotique, la protection inadéquate face au séchage du bois, la formation incomplète des protéines de réserves qui permettent la germination et les composants nécessaires au stockage prouvent ces problèmes.
Le projet QuaSeGraine permet une meilleure caractérisation des vergers existant via le développement d’un outil de qualification génétique et physiologique des graines.

Objectifs

Les objectifs du projet se résument en cinq points :

  • Prédire la qualité de la récolte
  • Orienter la récolte en fonction de la diversité des graines afin de la maximiser et de préconiser des dates de récoltes optimum pour le développement de la graine
  • Améliorer la qualité des peuplements forestiers et en accroitre la production
  • Disposer d’un outil d’aide à la décision permettant l’optimisation du gain génétique pour un niveau de diversité donné
  • Définir et proposer différents compromis entre gain et diversité, tout en prenant en compte la mise en œuvre pratique de tels vergers

Les actions

Action 1

Le problème posé au sein des vergers à graines est la variabilité de la qualité génétique et physiologique des graines dût au mélange des populations proches. Dès lors, des questions se posent, Y-a-t-il une stabilité des variétés dès lors qu’il y a une pollution pollinique ? Est-il possible d’optimiser la période de récolte des graines ? Afin d’agir sur ce problème et de répondre à ces questions, QuaSeGraine met en place l’étude en laboratoire de la stabilité de la qualité des graines à partir de lots de graines échantillonnés et de lots commerciaux de vergers de production.

Action 2

Le problème posé au sein des vergers à graines est également le manque d’outils d’aide à la détermination de la structure optimale des vergers futur. Dès lors se pose la question : Combien de clones faut-il installer dans les vergers à graines afin de maximiser le gain génétique des variétés ? Afin d’agir sur ce problème et de répondre à cette question, QuaSeGraine met en place la recherche de l’amélioration de la production de graines dans les vergers. Pour cela, le projet crée des scénarios de composition clonale afin de maximiser les gains génétiques et de maintenir de la diversité dans les graines améliorés.