En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Inra Val de Loire - UR Amélioration, génétique et physiologie forestières

Site de l'UR AGPF de l'INRA

CGAF

En 1991, suite à la conférence inter-ministérielle pour la protection des forêts en Europe (Strasbourg 1990), le besoin de conservation des ressources génétiques forestières est mis en exergue par le ministère de l'agriculture et des forêts. En découle à l’ONF la création, en 1996, du CGAF (Conservatoire Génétique des Arbres Forestiers) sous la direction de Brigitte Musch. Cette unité sous contrat (USC) entre l'ONF et l'INRA a comme mission d’acquérir une meilleure connaissance de la variabilité génétique des arbres forestiers dans le but d’améliorer la gestion de leurs ressources génétiques et de les adapter aux changements climatiques ainsi que d’assurer une meilleure prise en compte de la génétique dans la gestion courante des forêts publiques. Ces activités se déroulent en collaboration avec trois unités externes qui sont l'UR forêts méditerranéennes d'Avignon, l'UR AGPF d'Orléans et Biogeco Bordeaux permettant l'inventaire de la diversité naturelle à des fins conservatoires et l’étude de l'impact des modes de gestion du peuplement reproducteur sur la diversité génétique de la régénération naturelle.

Les missions actuelles du CGAF se résument en trois points majoritaires :

  • La proposition des stratégies de gestion et conservation de ressources génétiques
  • L'adaptation aux futurs climats des ressources génétiques
  • L’enrichissement des forêts en nouvelles espèces plus résilientes

Les principaux domaines de compétence du CGAF est l’adaptation des ressources génétiques forestières aux changements climatiques qui se divise en plusieurs activités :

  • La conservation, sauvegarde et gestion des ressources génétiques
  • L'organisation spatiale et la dynamique de la diversité génétique des arbres forestiers sous l'effet d'actions anthropiques ie changement climatique
  • La mise en place et le suivi d’expérimentations pour tester les ressources génétiques dans différents contextes pédoclimatiques
  • La dendrologie des espèces allochtones
  • La modélisation des changements climatiques et des changements des espèces

Ces thématiques se déclinent en plusieurs actions qui sont :

  • Le projet Gionoé est un programme de conservation dynamique des ressources génétiques forestières. Il constiste à l’identification d'unités de conservation en danger, la récolte de semences au sein de celles-ci afin d’en faire une copie de sauvegarde et enfin la plantation de ces copies dans un contexte pédo-climatique plus favorable sur le long terme
  • Le projet Quasegraine qui vise à étudier le mode de reproduction au sein de vergers à graines de Douglas afin de s'assurer de la diversité génétique de sa production
  • L’animation des réseaux de conservation in situ visant à préserver le potentiel d’adaptation des espèces sur le long termes en les laissant évoluer dans leur propre environnement
  • L'évaluation de la variabilité génétique de provenances à l'échelle de leur aire de répartition par exemple hêtre et de chêne en collaboration avec l’INRA  
  • La création de tests juvéniles au sein des vergers à graines
  • L’animation du réseau des Arboretums d'intérêt national
  • La création d'un projet de modélisation des changements climatiques

Partenaires

Les partenaires actuels du projet Gionoé sont le PNRGF à travers les pépinières de Guéméné Penfao et Peyrat le château, la commission des ressources génétiques forestière, la sécherie de la Joux, la pépinière des Milles et enfin les ministères de l’agriculture et de l’environnement qui travaillent en étroite collaboration avec le CGAF sur ce projet.