En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo tutelles umr prc

INRA - Unité Physiologie de la Reproduction et des Comportements Nouzilly

UMR Physiologie Reproduction Comportements

Déficit de Récompense, GPCR et Sociabilité (DRuGS)

Cluster GPR88
DRuGS est une jeune équipe créée en septembre 2014

Animateurs de l'équipe

Jérôme Becker & Julie Le Merrer

Objectifs généraux

Les objectifs de cette équipe sont :

  1. le développement et la caractérisation de modèles précliniques des pathologies du comportement social,
  2. l’étude du rôle des processus de récompense et des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) dans ces modèles,
  3. l’identification d’anticorps ciblant des RCPG candidats et l’évaluation de leur potentiel thérapeutique pour soulager les pathologies du comportement social.

Enjeux socio-économiques

Les traumatismes psychologiques précoces, l’exposition à des produits chimiques nocifs ou encore des anomalies neuro-développementales peuvent entraîner l’apparition d’une pathologie avec déficit de comportement social. Ces pathologies sont caractérisées par un déficit persistant de la communication et de l’interaction sociale, ainsi que des comportements et des intérêts répétitifs et restreints. Ils s’accompagnent également de multiples altérations comportementales telles qu’un défaut d’attachement maternel, de l’agressivité, un niveau d’anxiété élevé, des troubles du sommeil, des déficits moteurs ou encore des crises d’épilepsie. Ces pathologies du comportement social ont été initialement décrites chez l'homme : troubles du spectre autistique (TSA), schizophrénie, troubles de l'attachement maternel et toxicomanie. Toutefois ces pathologies peuvent également être observées chez tous les animaux sociaux, et en particulier les animaux d’élevage dont elles peuvent compromettre significativement la reproduction et le bien-être.

Thématiques

Parmi les troubles de l’interaction sociale, les Troubles du Spectre de l’Autisme sont probablement les plus étudiés, bien que leur étiologie demeure inconnue. De nombreux modèles précliniques de l’autisme ont été récemment identifiés. L’équipe DRuGS s’intéresse plus particulièrement aux processus de récompense dans ces modèles et au rôle joué par plusieurs récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) d’intérêt dans le développement de symptômes autistiques chez ces animaux, au moyen d’approches moléculaires, anatomiques, pharmacologiques, génétiques et comportementales. L’un des principaux objectifs de l’équipe est l’identification de fragments d’anticorps simple chaine (VHH) ciblant ces GPCR d’intérêt et leur caractérisation in vivo pour le traitement des déficits de comportement social.

Crawley test II

                                                              

grooming-mouse

Publications majeures récentes

Pellissier LP, Pujol CN, Becker JAJ, Le Merrer J. (2016). Delta Opioid Receptors: Learning and Motivation. Handb Exp Pharmacol. doi: 10.1007/164_2016_89.
Becker JAJ, Le Merrer J. (2016). Long-Term Transcriptional Consequences of Drug Exposure as Cues to Understand Vulnerability to Relapse: Advances and Perspectives.  J Stud Alcohol Drugs. 77(5):692-5.
Tabet R, Moutin E, Becker JAJ, Heintz D, Fouillen L, Vitale N, Marti-Fernandez I, Flatter E, Alunni V, Dembele D, Tassone F, Mandel JL, Bardoni B, Muller D, Le Merrer J, Moine H. (2016) Fragile X Mental Retardation Protein controls diacylglycerol kinase activity in neurons. Procedings of the National Academy of Science. 113(26):E3619-28.
Becker JAJ, Kieffer BL, Le Merrer J. (2016). Differential behavioral and molecular alterations upon protracted abstinence from cocaine versus morphine, nicotine, THC and alcohol. Addiction Biology Apr 28. doi: 10.1111/adb.12405.
R Massart, V Mignon, J Stanic, P Munoz-Tello, Becker JAJ, Kieffer BL,Darmon M, Sokoloff P, Diaz J. (2016). Developmental and adult expression patterns of the G protein-coupled receptor GPR88 in the rat: Establishment of a dual nuclear-cytoplasmic localization. J Comp Neurol. 524(14):2776-802
Meirsman AC, Le Merrer J, Pelissier LP, Diaz J, Clesse D, Kieffer BL, Becker JAJ. (2016). Mice Lacking GPR88 Show Motoer Deficit, Improved Spatial Learning, and Low Anxiety Reversed by Delta Opioid Antagonist. Biological Psychiatry.  79(11):917-27.
Becker JAJ, Clesse D, Spiegelhalter C, Schwab Y, Kieffer BL, Le Merrer J. (2014). Autistic-like syndrome in mu opioid receptor null mice is relieved by facilitated mGluR4 activity. Neuropsychopharmacology. 39(9):2049-60.
Le Merrer J, Rezai X, Scherrer G, Becker JAJ, Kieffer BL. (2013). Impaired hippocampus-dependent and facilitated striatum-dependent behaviors in mice lacking the delta opioid receptor. Neuropsychopharmacology, 38(6):1050-9.
Le Merrer J, Befort K, Gardon O, Filliol D, Darcq E, Dembele D, Becker JAJ, Kieffer BL. (2012). Protracted abstinence from distinct drugs of abuse shows regulation of a common gene network. Addiction Biology. 17(1):1-12.
Le Merrer J, Plaza-Zabala A, Del Boca C, Matifas A, Maldonado R, Kieffer BL. (2011). Deletion of the δ opioid receptor gene impairs place conditioning but preserves morphine reinforcement. Biological Psychiatry. 69(7):700-3.
J. Le Merrer, J.A.J. Becker, Befort B, Kieffer BL. (2009). Reward processing: brain sites for activity and regulations of the opioid system. Physiological Reviews. 89(4):1379-412.
J.A.J Becker, P. Laurent P, O. Valverde, C. Ledent, A. de Kerchove d’Exaerde, S Schiffmann, R. Maldonado, G. Vassart, M. Parmentier M. (2005). The prolactin-releasing peptide antagonizes the opioid system through its receptor GPR10. Nature Neuroscience, 8(12): 1735-41.

Membres de l'équipe et étudiants

Les membres de l'équipe "Déficits de Récompense, GPCR et Sociabilité" sont :
Lire la suite

Résultats de recherche

Les dernières publications des chercheurs de l'équipe sont :
Lire la suite